Custo diariste

L'été...enfin c'est vite dit!

La dernière fois que j'ai eu quelques minutes sur cet ïlot d'intimité j'étais en épuisement avancé. Depuis j'ai sevré JJ la nuit, malgré une petite régression ces dernières nuits, je peux enfin avoir des nuits qui commencent à être raisonnables (3, 4 levés quand Bibi ne s'y met pas aussi). La reprise du travail nous l'imposait; en me levant à 5h30 ou en faisant des journées de 11h impossible de ne pas dormir, surtout que je me pose rarement et que j'enchaine les kilomètres pour réaliser les soins... C'est assez étrange d'y retourner et beaucoup moins pénible que l'été (...)

la funambule.

Enfin une heure de pause! Les filles sont à la sieste et normalement c'est un temps marathon pour écrire mes bilans, m'avancer pour les examens...mais je me sens liquéfiée! Epuisée... Depuis la naissance de JJ il y a plus d'un ans et demi je suis réveillée 6 à 7 fois par nuit sur une période huit heures de sommeil! Je réalise en l'écrivant que c'est fou, insoutenable...l'état fusionnel avec JJ va avoir besoin d'un coup de pouce sans quoi je vais pas tenir cet été. Chaque jour je me traine, depuis plus de trois ans j'erre comme un fantôme à certain moment de la journée quand (...)

Ca sent la fin et pourtant...

Ecrire est devenu une véritable industrialisation professionnelle! Contrairement à mes camarades qui saturent après la surproduction de ses dernières années, j 'ai l 'impression d 'avoir pris un rythme de croisière, j 'y trouve même un autre versant de satisfaction qui complémente mes productions ici. Ce semestre s 'annonçait tendu! il a débuté dans le stress pour MPL dont la continuité du projet formation dépendait fortement. Quant à moi, j 'abordais péniblement un module majeur avec Annie qui m'avait prise en grippe sous prétexe que j 'avais osé contester son autorité (...)

Un pas après l'autre...

Les crocus sont en fleure, les jonquilles en bouton, les bourgeons des magnolias se préparent à éclorent pour annoncer le printemps et ca me réjoui! Dès que les premiers moments de douceur s'imposent avec de belles journées ensoleillées je me sens réénergisée... et ce malgré tous les petits soucis du quotidien. On sort enfin de toutes ces semaines pathos qui nous ont maintenu en vase clos. Plus que jamais on a besoin de se saisir de petit moment pour nous ressourcer et nous sortir de cette petite routine scolaire imposé par le rythme de Bibi et celui d'MPL qui vit maintenant dans (...)

Un pas de géant.

Ce matin les paysages enneigés m'ont rappelé les longs hiver au Québec. Tout était couvert de cette neige "des sucres", celle qui charge les arbres, qui est en poids ferme à en figer le paysage, celle qui colle même à la verticale et qui tombe par grosse motte au sol faisant rebondir les branches des sapins...Bibi s'est empressée de mettre des graines pour le petit merle qui nous gratifie de ses visites matinale et qui laisse les empreintes de son passage dans la neige... Puis le médecin est passé, tout le monde est malade depuis la veille du premier de l'an! C'est lécçatomb! Je (...)

Un moment d'émerveillement...

La chance nous sourit quand elle nous offre ces petits moments de magie qui nous laissent tout émerveillé. Chaque soir je m'installe sur le marche pied de la chambre de Bibi après les avoir toutes les deux langé et vêtu de leurs pyjamas. Installées chacune sur les cuisses d'MPL, elles se logent sur son bassin, appuis leurs têtes sur son torse pour mieux boire leur biberon. Une certaine frénésie retombe et elles se postent en attente. MPL s'adosse dans le rocking-chair en position antéro médiane et les couvre d'un regard bienveillant. Depuis quelques jours JJ signe le livre et le (...)

Une renaissance

Bien souvent Bibi demande "le chapeau" en sortant du bain! Je lui mets la serviette sur la tête (ce qui l'écrase un peu de part son poids" et elle s'affaisse au sol avec satisfaction. Quelques secondes plus tard elle se met en position foetale, face contre le sol, toute enroulée de tissus. La voyant faire pour la seconde fois je me suis dit que ce n'était pas un hasard (ce qui répète se veut symptomatique et ne trouve pas de réponse évolutive). Je m'approche, signifie ma présence d'une voix douce, la touche au lombaire pour contacter son centre et induire un sentiment de sécurité (...)

Quelques freins...

On a des phases de vie où parfois on se dit que la poisse nous colle à la peau! Et bien on est en plein dedans. Disons que la chance s'amuse à nous faire faire les grands écarts depuis le début de l'été. - MPL perds sont taf pour une connerie de document. + je trouve un job dans la foulé, du sur mesure dans un domaine que je connais déjà + on réussi a vendre la vielle voiture à un collectionneur pile au moment où on en a besoin et on en retrouve une super au même prix... - les problèmes de garde remettre en cause la formation d'MPL à laquelle il fini par renoncer tant les (...)

Nouvelle année...

Il drache! Cette pluie typiquement bretonne que je détestais me poussait jusqu'ici. Ce temps maussade amorce un calfeutrage tactique dans nos murs; j'aimais tant les douces soirées de fin d'été où je regardais les filles filles jouer dans les derniers rayon de soleil...La j'ai la couverture sur les genoux pendant qu'elles dorment et je pense à mon père dont s'est l'anniversaire, un jour qui n'est plus à fêter à présent... il me manque... L'année scolaire à commencé sans MPL, il a quand même décroché quelques heures qu'on a pris pour qu'il puisse finir sa formation. On attend (...)

La rentrée aux entrées incertaines

Nous y voilà. C'est probablement la pire période de l'année.MPL a repris les cours il y a plus d'une semaine pour faire passer les rattrapages, participer à des jurys d'examens... et forcément il a croisé ses chefs de secteurs qui ont pour seule préoccupation de trouver du personnel pour assurer tous les cours proposés par l'école. Comme chaque année on lui dit tout et son contraire, on donne et on reprend, on informe et on désinformé, on rassure puis on inquiète... On se croirait sur Koh Lanta tant il y a de revirements et d'éléments fluctuants qui viennent alimenter les (...)

un instant volé

Le soleil plombe de nouveau dans la chambre des filles. La sieste se fait en décalée aujourd'hui à cause de la nuit orageuse qui les a complètement perturbée. Alors que nous dégoulinions tous en début de nuit la pluie est enfin tombée après six semaines d'absence! Du jamais vu, même ici dans le Nord... Habituellement je ne dors que 4à 6h entre coupées 4 à 6 fois par les réveilles alternés des filles (hé oui encore une à deux fois pour Bibi! De ce fait cela fait 2ans et demi que je n'ai pas fait une nuit complète!!) malgré tout je suis toujours allée en cours et cet été (...)

Bien à toi...

Deux ans et demi que nous ne nous sommes pas vu. Quand je pense à lui j'entends sa voix, je peux sentir le contact doux de son regard bleu sur moi, percevoir l'écho de son rire timoré. Je connais chaque détail de sa personne, ou presque. Il a la même peau que moi, fine, mouchetée, roussette, laiteuse et fragile. C'est de lui que je la tiens. Depuis hier son souvenir abonde sans que je n'y mette de retenue. C'est avec réjouissance que j'accueille les images, aussi lointaines soient elles, elles émergent et sont toutes empruntes de douceur, de gentillesse, d'affection, de tendresse, de (...)

Et de 2!!!

Faire une heure de route pour aller chercher des résultats qu'on est pas sûre d'avoir ne donne pas trop envie d'y aller seule. De ce fait et comme les grands parents sont juste à côté j'ai emmené toute ma smala. Bien qu'on soit parti en avance et qu'à chaque fois c'est toute une préparation pour une grande expédition, on est arrivé en retard! Après une fastidieuse pérégrination dans les couloirs frais du vieux couvent, on a enfin abouti dans la salle principale. Ici on a revisité le concept moyenâgeux de l'annonce en place publique, "les hoyé hoyé citoyens" se sont (...)

Au coeur de la meute!

Avec un peu de chance j'ai quelques dizaines de minutes devant moi. Bibi est à la sieste et JJ fait ses mantras qui précèdes ses rares phases de sommeil dans son transat...Elle se passe doudou sur le visage et me laisse espérer un court temps de repos concomitant avec celui de sa soeur. Hé oui les moments pour écrire sont devenu très épisodiques en cette année de folie. La période scolaire touche à sa fin et je n'arrive pas à le croire. J'ai l'impression d'être à mi chemin de l'Everest ! Et je me demande comment je vais faire pour gravir le reste en manquant déjà d'oxygène. (...)

Maman est morte?

C'est l'information qu'est venu chercher ma filleul ce matin en me disant "désolée de te demander cela de façon si impromptue marraine mais maman à vu dans les rubriques nécrologiques le nom de ta mère... elle est dévastée depuis...je lui ai dis que je te contacterai pour en savoir plus et prendre de tes nouvelles...". A cette lecture en messagerie Facebook je n'ai pu dire qu'un "ha bon" pétri d'une neutralité déconcertante, ce à quoi j'ai ajouté avec la même froideur "je pense qu'une de mes soeurs m'en aurait informé si c'était le cas, ne serait ce que pour s'assurer que (...)

chez nous...

Enfin presque! Ça reste une location et nous y sommes probablement pour quelques années avant de nous installer dans un vrai chez nous, bien à nous. Cette perspective est réconfortante après ces dernières années de pérégrinations et d'incertitudes de lieux de vie. Comme il est étrange d'être arrivé dans une ville depuis deux semaines et d'en connaitre que les grands axes sur une carte ou le rond point à 200m d'ici! Depuis le jour de l'emménagement je ne fais que jongler avec les filles en défaisant des boites, en travaillant à ce que notre nid soit le plus vite possible (...)

Folie douce.

Nous sommes a quelques jours de déménagement, j'ai miraculeusement quelques minutes devant moi parce que Bibi est malade et dort exceptionnellement plus qu'à son habitude. L'octroi de cette mini pause est une aération neuronale essentiel à mon bien être psychique. Je dois dire que de ma vie je n'ai jamais vécu une telle intensité! Depuis la naissance de JJ c'est la folie. Dans un premier temps je ne dormais que 4 a 5 heures par nuit en deux voire trois fois! Pour compenser je micro siestais à toutes les occasions dans la journée mais je me sentais toujours au bord de l'épuisement (...)

...parce que ca ne s'oublie pas!

Quatre ans aujourd'hui que mon journal est pris en otage sur diariste! S'il ne faisait pas le récit de notre histoire intime j'y aurai surement encore accès...et il n'aurait pas fait disparaître tout un pan de ma vie pour camoufler ses méfaits... (...)

Le saint des seins!...

Jamais je n'oublierai ce moment où Bibi, fraîchement -ou plutôt-chaudement- sortie de mon ventre a poussé sur ses pieds, a agité sa tête sur mon buste pour trouver instinctivement ce qui allait satisfaire son besoin archaïque de succion et répondre son élan vital. La toute première tétée est pleine de sensations qu'il est difficile de qualifier d'agréables tant on ne peut faire abstraction de la douleur étrange qu'elle suscite. C'est cependant un instant magique, un tout premier amarrage parfaitement orchestré par la nature, entre soi et une une autre partie de soi qu'on (...)

Mode d'emploi!

Ils sont livrés sans les petits chenapans! A un mois de vie je me suis vue dans la nécessité de prendre du recule sur moi même pour ne pas sombrer! Assise sur le bord du lit je la tenait, toute chaude et serrée contre mon sein, elle tétait désespérément comme si sa vie en dépendait alors qu'elle était surement repue. Elle luttait de toute évidence contre le sommeil, contre le fait répétitif et inéluctable qu'elle serait déposée à nouveau dans son lit, seule et séparée de son élément vital, moi. Jamais je n'avais vécu un tel état d'épuisement physique et un tel écart (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : février 2011, mars 2011, avril 2011, novembre 2012, janvier 2013, décembre 2013, janvier 2014, février 2014, mars 2014, avril 2014, mai 2014, juin 2014, juillet 2014, août 2014, septembre 2014, octobre 2014, novembre 2014, décembre 2014, janvier 2015, février 2015, mars 2015, avril 2015, mai 2015, juin 2015, juillet 2015, août 2015, septembre 2015, octobre 2015, novembre 2015, décembre 2015, janvier 2016, février 2016, mars 2016, avril 2016, mai 2016, juillet 2016, août 2016, septembre 2016, novembre 2016, décembre 2016, janvier 2017, mars 2017, mai 2017, juin 2017, juillet 2017, août 2017, septembre 2017, octobre 2017, novembre 2017, janvier 2018, février 2018, mars 2018, mai 2018, juillet 2018, août 2018, octobre 2018, novembre 2018, décembre 2018, janvier 2019, février 2019, mai 2019, juillet 2019.