Custo diariste

Rien ne se passe comme prévu!...

Il y a un mois encore on était débordé de travail, on courrait partout sans options pour reprendre notre souffle alors que le covid ne nous à laissé aucun répit! A notre grande surprise Steph m'a proposé le logement d'E et N qui partent en Asie chaque année! On a pas réfléchi longtemps et on a prévenu tout le monde qu'on rentrait au bercail :D Les candidatures on été mises en attente, sans ca pas de vacances! Et pourtant une offre alléchante est passée. De celle qu'on ne voit passer que tous les 3 ans dans mon secteur. Je ne pouvais pas ne pas postuler alors je l'ai fait en (...)

Un bout de papier à encadrer

Sur le parking j'en menais pas large! Je suivais les bons conseils de F en enchainant des mouvements activo passifs destinés à détendre ma ceinture scapulaire qui focalise mes crispations. En jetant un oeil aux trois, quatre voitures du parking j'ai réalisé qu'on m'observait dans un rétro. A ce stade de gestion du stress ca m'importait peu. MPL m'attendait plus bas dans la rue. Protocole de m*rde du covid qui ne nous permettait même pas d'être accompagné et soutenu moralement avant le grand saut. Face à l'entrée toute murée et exiguë du petit porche j'attendais l'heure et (...)

Alors après?...

Il parait qu'on a déconfiné!Ici pas de changements majeurs. Après avoir passé une journée en famille je me suis sentie presque euphorique socialement, remplie, joyeuse et agréablement envahie. Ca m'a vite contentée. Puis retour à la réalité. La vie n'est plus comme avant. J'ai pu le constater en choisissant ma première destination de quartier aussi réfléchit qu'un projet vacances! J'ai jeté mon dévolue sur mon fournisseur de tissu à défaut de pouvoir commander sur le net ( Ouverture des sites 8H fermeture des prises de commandes pour la journée 8H01!) puis ce fut (...)

Un simple merci

Merci, A toutes les petites mains de l’ombre qui ont permis à une partie de la population de s’équiper en protection. Merci d’avoir travaillé sans compter vos heures, ni vos dépenses de matériels sur vos propres deniers pour fournir le personnel soignant démunis et laissé pour compte en ce début de crise. Merci d’avoir bravé le confinement pour aller déposer des masques aux portes des hôpitaux, des hepad, des crèches… Merci d’avoir distribuer toujours gratuitement les oubliés des débuts : éboueurs, postiers, livreurs, magasiniers, caissières… Merci d’avoir (...)

Un vent de folie...

Un jour sans fin. C'est la trame d'un scénario qu'on a tous vu mais cette fois ci on le vit! Bien qu'on ait la possibilité de se projeter sur une date de fin pour relativiser, le temps s'étire autrement parce que le contexte hors norme le pétrie de stress, d'incertitudes, de pessimisme...On va pas se leurer, on est pas en vacances. J'ai l'impression de retenir mon souffle, de le reprendre chaque matin en me réjouissant que tout aille bien, que chacun de nous respire la santé. Le défi de chaque journée est de préserver, d'alimenter ce qu'il y a de réjouissant, d'optimiste en chacun (...)

Les 5 piliers.

Quel contraste. Le calme est extrême. Le silence est constant alors que nous sommes en pleine ville. Je réalise depuis peu que toutes nos perceptions primaires sont ébralées, qu'elles se rédéfinissent en fonction de la situation atypique. Nous avons nous aussi une belle capacité d'adaptation, de mutation. L'espace: Dans des endroits plus confinés chacun tatonne pour redéfinir ses espaces propres des espaces communs. On redécouvre même des endroits non investi jusqu'ici faute de temps, comme le jardin resté inanimé depuis notre emménagement. Hier on a monté la serre qui (...)

KO

C'est le combat des extrêmes! Le choc des évolutions! L'infiniment petit nommé "Corona" qui croise la route de l'infiniment grand "l'égo" de l'homme et sa frénétique volonté d'extension, de domination. Le match du siècle dont tout le monde se souviendra. Qui finira Ko? Qui se relèvera après avoir pris une bonne droite? Qui sera projeté dans les cordes sans l'avoir vu venir? La meilleur des options qui s'offre à nous c'est d'avoir l'humilité de déclarer forfait! Descendons du ring avant de prendre une bonne raclé. A deux jours du weekend Martine demande à sa fille si elle (...)

Counterpart...

Mon dernier écrit date de trois semaines, j'écrivais ma peur grandissante face à cette situation inéluctable et mes pires projections se sont réalisées. J'ai l'impression surréaliste d'être plaquée sur un scénario de série fataliste et pourtant...tout est bien réel! Quand un sunami arrive certains sentent le danger presque de façon animal! Leur instinct de survie active l'alerte naturelle et viscérale qu'est la peur ( si on garde son sang froid et que nos réflexes archaïques sont adaptés à la situation les chances de survie sont optimales). D'autres (souvent plus (...)

Pas de bisous!

Le "terrible two" est bien amorcé et se vit en double à la maison! Les caractères s'affirment, se heurtent, s'émoussent simultanément... Et comme elles ne sont pas particulièrement freinées, sabrées, soumisses à notre autorité mais bien guidées, orientées dans leur vécu émotionnel et canalisées dans ce qui nous semble être les comportements les plus ajustés socialement, ce n'est pas de tous repos! Du coup c'est le grand huit, l'ascenseur des émotions à toutes les étapes de la journée. Bien sûr on pourrait laisser ca à d'autres, à la nounou, à la collectivité (...)

Nouveau départ?...

Hier encore j'étais un rocher échoué sur le canap sur lequel deux petites huitres étaient greffées! Bibi a commencé à avoir des symptômes grippaux le jour où je suis allée chercher Steph à la gare! Quelques heures plus tard elle commatait sur le canapé avec 40 de fièvre. Les yeux rouge, voire injectés, le teint pâle et surtout l'hypotonie soudaine ont eu raison de sa volonté de jeu et de l'élan vital qui habituellement l'accompagne. Ce fut très soudain. Coupée dans entrain elle s'est assise perplexe "mais pourquoi ca fait ca maman?" me demanda t elle à bout de souffle. (...)

Des idées plein la tête!

Les transitions se vivent dans le paradoxe d'une concomitance entre une fin et un début. En l'occurrence une fin d'étude et un début de projet professionnel pour moi. Je n'ai pas les pieds au bord d'une plateforme, prête à sauter dans le vide. Cette phase est prévisible et peut être préparée, investie pour que la bascule se fasse en douceur. J'imagine qu'un étudiant finissant comme un retraité partage avec moi ce sentiment ambigu de peur et d'excitation. Ce métier me plait pour ce qu'il offre en perspective créative et en option d'indépendance. Alors quand je pense à (...)

La fin est proche!

Oui bon, dit comme ca c'est un peu cynique! :) A la rentrée je n'aurai plus qu'une journée de cours et un examen et je n'irai plus m'assoir sur les bancs de l'école! *\o/* Bon il me reste quand même le mémoire à rédiger mais c'est en bonne voie. En travaillant uniquement pendant les siestes des filles et quelques heures deux fois par semaine, j'en ai déjà fait la moitié...pfff rien que le fait de penser à la soutenance me rend malade! 7 personnes composeront le jury, que des professionnels expérimentés parfaitement compétents pour venir titiller chacune des phrases d'un rapport (...)

La fin est proche

La rentrée est un moment pivot pour nous où le stress est à son apogée annuelle. Quel contrat va avoir MPL? Combien d'heures et surtout à combien de temps de la maison? Tout c'est joué sur quelques jours comme d'habitude, nous voici rassurés. Ce semestre ci sera atypique dans la façon de dispenser ses cours et c'est pas plus mal. Les deux dernières expériences ont été fastidieuses, il a d'autant plus besoin de contrats pour ne pas réactualiser ses mauvaises traces. J'ai un bon feeling cette fois...l'avenir nous le dira. La petite semaine de vacances de fin Aout nous a permis de (...)

L'été...enfin c'est vite dit!

La dernière fois que j'ai eu quelques minutes sur cet ïlot d'intimité j'étais en épuisement avancé. Depuis j'ai sevré JJ la nuit, malgré une petite régression ces dernières nuits, je peux enfin avoir des nuits qui commencent à être raisonnables (3, 4 levés quand Bibi ne s'y met pas aussi). La reprise du travail nous l'imposait; en me levant à 5h30 ou en faisant des journées de 11h impossible de ne pas dormir, surtout que je me pose rarement et que j'enchaine les kilomètres pour réaliser les soins... C'est assez étrange d'y retourner et beaucoup moins pénible que l'été (...)

la funambule.

Enfin une heure de pause! Les filles sont à la sieste et normalement c'est un temps marathon pour écrire mes bilans, m'avancer pour les examens...mais je me sens liquéfiée! Epuisée... Depuis la naissance de JJ il y a plus d'un ans et demi je suis réveillée 6 à 7 fois par nuit sur une période huit heures de sommeil! Je réalise en l'écrivant que c'est fou, insoutenable...l'état fusionnel avec JJ va avoir besoin d'un coup de pouce sans quoi je vais pas tenir cet été. Chaque jour je me traine, depuis plus de trois ans j'erre comme un fantôme à certain moment de la journée quand (...)

Ca sent la fin et pourtant...

Ecrire est devenu une véritable industrialisation professionnelle! Contrairement à mes camarades qui saturent après la surproduction de ses dernières années, j 'ai l 'impression d 'avoir pris un rythme de croisière, j 'y trouve même un autre versant de satisfaction qui complémente mes productions ici. Ce semestre s 'annonçait tendu! il a débuté dans le stress pour MPL dont la continuité du projet formation dépendait fortement. Quant à moi, j 'abordais péniblement un module majeur avec Annie qui m'avait prise en grippe sous prétexe que j 'avais osé contester son autorité (...)

Un pas après l'autre...

Les crocus sont en fleure, les jonquilles en bouton, les bourgeons des magnolias se préparent à éclorent pour annoncer le printemps et ca me réjoui! Dès que les premiers moments de douceur s'imposent avec de belles journées ensoleillées je me sens réénergisée... et ce malgré tous les petits soucis du quotidien. On sort enfin de toutes ces semaines pathos qui nous ont maintenu en vase clos. Plus que jamais on a besoin de se saisir de petit moment pour nous ressourcer et nous sortir de cette petite routine scolaire imposé par le rythme de Bibi et celui d'MPL qui vit maintenant dans (...)

Un pas de géant.

Ce matin les paysages enneigés m'ont rappelé les longs hiver au Québec. Tout était couvert de cette neige "des sucres", celle qui charge les arbres, qui est en poids ferme à en figer le paysage, celle qui colle même à la verticale et qui tombe par grosse motte au sol faisant rebondir les branches des sapins...Bibi s'est empressée de mettre des graines pour le petit merle qui nous gratifie de ses visites matinale et qui laisse les empreintes de son passage dans la neige... Puis le médecin est passé, tout le monde est malade depuis la veille du premier de l'an! C'est lécçatomb! Je (...)

Un moment d'émerveillement...

La chance nous sourit quand elle nous offre ces petits moments de magie qui nous laissent tout émerveillé. Chaque soir je m'installe sur le marche pied de la chambre de Bibi après les avoir toutes les deux langé et vêtu de leurs pyjamas. Installées chacune sur les cuisses d'MPL, elles se logent sur son bassin, appuis leurs têtes sur son torse pour mieux boire leur biberon. Une certaine frénésie retombe et elles se postent en attente. MPL s'adosse dans le rocking-chair en position antéro médiane et les couvre d'un regard bienveillant. Depuis quelques jours JJ signe le livre et le (...)

Une renaissance

Bien souvent Bibi demande "le chapeau" en sortant du bain! Je lui mets la serviette sur la tête (ce qui l'écrase un peu de part son poids" et elle s'affaisse au sol avec satisfaction. Quelques secondes plus tard elle se met en position foetale, face contre le sol, toute enroulée de tissus. La voyant faire pour la seconde fois je me suis dit que ce n'était pas un hasard (ce qui répète se veut symptomatique et ne trouve pas de réponse évolutive). Je m'approche, signifie ma présence d'une voix douce, la touche au lombaire pour contacter son centre et induire un sentiment de sécurité (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : février 2011, mars 2011, avril 2011, novembre 2012, janvier 2013, décembre 2013, janvier 2014, février 2014, mars 2014, avril 2014, mai 2014, juin 2014, juillet 2014, août 2014, septembre 2014, octobre 2014, novembre 2014, décembre 2014, janvier 2015, février 2015, mars 2015, avril 2015, mai 2015, juin 2015, juillet 2015, août 2015, septembre 2015, octobre 2015, novembre 2015, décembre 2015, janvier 2016, février 2016, mars 2016, avril 2016, mai 2016, juillet 2016, août 2016, septembre 2016, novembre 2016, décembre 2016, janvier 2017, mars 2017, mai 2017, juin 2017, juillet 2017, août 2017, septembre 2017, octobre 2017, novembre 2017, janvier 2018, février 2018, mars 2018, mai 2018, juillet 2018, août 2018, octobre 2018, novembre 2018, décembre 2018, janvier 2019, février 2019, mai 2019, juillet 2019, septembre 2019, octobre 2019, novembre 2019, février 2020, mars 2020, mai 2020, juin 2020, juillet 2020.