Custo diariste

Sur les chapeaux de roue!

Les deux premiers rdv de ce matin sont annulés et me laissent seule au cabinet. Enfin un peu de temps pour écrire. Depuis la naissance de mon Lili début Janvier le temps passe à la vitesse de l'éclaire. Janvier fut un mois tellement éprouvant...les nuits blanches, la convalescence et l'imposition de mon statut d'entreprise à temps plein m'imputant d'énorme charge sociales en étant en congé mat' m'a complètement plombé! De plus MPL était au plus mal à nouveau après avoir traficotté son traitement...Ca faisait tout juste un an que nous avions emménagé et j'avais la (...)

Il dort...

Emmitouflé dans mon châle rose poudré, il dort, seul pour la première fois depuis des semaines! On a bien essayé le cododo dans un premier temps mais tout comme ses soeurs avant lui, dès que je le posais il m'était ses alarmes en route! J'ai bien cru que j'allais revivre ces mois de pénibilité où je subirait mon enfant tout autant que je saurai apprécier sa présence et sa force vital dans ces actions. J'ai été un vrai zombi pendant quelques semaines en dormant quelques heures (souvent pas plus de deux consécutives), repérant mon seuil de tolérence à 5h. En dessa j'étais (...)

et de 4...

C'est étrange de vivre une sorte de déni d'évidence lors des derniers jours de grossesse. La réflexion nous impose la logique de l'inéluctable: il faudra bien qu'il sorte! Et d'un autre côté on est tellement englué dans cet état qu'on a l'impression que ca ne va jamais finir! Après l'accouchement je me suis retrouvé au milieu de la nuit dans une chambre et un service de soin post op. On m'a bombardé d'information médicales auquel j'ai coupé court "vous étiez là à mon arrivée?" La sage femme acquiesce un peu surprise de cet interruption. "Alors raconter svp" Face à sa (...)

Il arrive...

Des crampes au milieu de la nuit! C'est ce que je redoutais, que le travail s'amorce en nocturne...j 'hésite...je le réveille. "A ce stade de la grossesse ca ne peut être que ca!" On réveille les filles, 3h on arrive à la maison de naissance où Mel nous attend toute endormi sur le canap'. Papy récupère les filles sur le parking. On s'installe dans la chambre et se recouche. 11h les contractions s'intensifient, je me mets dans ma bulle quand elles s'imposent et je laisse passer la vague. 13 h je perds les eaux et je m'attends à ce que tout s'accélère mais seule la douleur monte (...)

tic tac...

Nous attendons encore notre plus gros cadeau de Noël. Bibi l'a dessiné sur son calendrier et si son petit frère est en retard où qu'il joue les prolongations comme elle, elle risque d'être décue! Ici les cours ont cessés il y a déjà deux semaines et je m'en suis réjouis parce que mes mains ne passaient plus sous le volant! Les travaux se font donc à distance. C'est aussi la période des bilans compta, des corrections d'examens de mes élèves...J'espère avoir le temps de boucler tout ca ces jours ci. En attendant on est dans une bulle (la plus stérile possible vue les (...)

A la volée...

Papa recule avec précaution et je devine à travers la buée de la vitre que tu hurles! La fenêtre s'ouvre : "je t'aime de ton coeur maman! Pour toute la vie!" Enroulée dans mon châle de laine sur le perron mes mains se crispent d'émotion sur mon ventre déjà bien rond. Ces premiers mots d'amour en français maladroit me percutent le coeur. J'ai tellement de chance de vous avoir. A chaque instant vous faites mon bonheur. tous les jours je me délecte de petites anecdotes que je note dans un cahier à votre intention future. Bibi parle au bébé tous les soirs à travers "le micro du (...)

En route...

...vers une nouvelle aventure. Dans trois mois il sera là. L'état de grossesse est peu enviable à mes yeux depuis toujours. La première fois il revêtait le manteau de la nouveauté, était tapissé de curiosité, de sensations nouvelles, d'appréhensions...la seconde fois fut celle de la confirmation et de la différentiation. Désormais je me sens engluée dans une impatience et un sas hors du temps! Je commence à subir les transformations corporelles et un début d'invalidité dû à la fatigue, à la réduction de ma mobilité...alors que je ne suis qu'au commencement du dernier (...)

Surprise!

C'était un matin câlin...un matin de retrouvailles après des épreuves répétées de séparation. L'hospitalisation ne nous a pas épargné émotionnellement... La sonnerie du réveil a écourté une tendresse étirée. - Tu sais parfois je pense au fait qu'on aurait pu avoir un troisième...j'y pense puis je me dis que peut être... Devant son hésitation et sa confusion je ponctue sa phrase: - ...peut être que tu pourrais t'accrocher à cette idée!? Il s'immobilise. Son air interrogateur précède son questionnement: - ha bon! pourquoi? - Parce qu'il est déjà là! Son expression (...)

Dix ans...

Dix ans que j'écris ici!! Quelle surprise de remonter à mes premières traces écrites et de faire ce constat alors que j'avance ici sans me retourner. Aussi longtemps que je me souvienne, écrire a toujours été un exutoire, une prise de recule spontanée, un soupçon de micro nostalgie sur ce qui s'écrit au fur et à mesure des lignes. Une fine empreinte de temps animée d'un élan vital qui se perd et s'évapore dans les méandre du web... Ma première intention en venant ici était d'y perdre des pensées secrètes tout en creusant un sillon de vie. Un drôle de paradoxe! (...)

En impro

Dernièrement tout à basculé. Du jour au lendemain j'ai du porter seule tout ce que nous avions mis en place en sachant que nous serions toujours deux à se le partager. C'était sans compter les surprises impromptues de la vie. Ces dernières semaines on aurait presque pu penser que c'était Noel tant on a du ouvrir de boites! Certaines ont révélées quelques diablotins, d'autres contenaient de grandes émotions... On peut tous s'imaginer un corps qui défaille, un lot de symptômes biologiques. On est tous en mesure de recevoir des résultats d'analyses et de se laisser percuter par (...)

glissement de terrain!

Les yeux fermés, je sens la chaleur du soleil sur ma peau. Une douce lumière me pénètre de toute part. Les rires des filles me rappellent à la réalité et je me mets à les poursuivre, pieds nus dans l'herbe encore fraiche par endroit. MPL lit son livre et semble s'imprégner indirectement de ce parfum de bonheur. Ma petite course folle me fait passer à côté de cette petite vibration au sol. J'attrape l'une d'elle par son petit bras dodu, elle se recroqueville en se laissant hisser vers des bisous ravageurs! L'instant est doux, porteur, rassurant. Alors quand la terre commence à (...)

En avant!

Fermer les yeux. Imaginer qu'on marche. C'est une représentation mentale qui symboliquement est parlante pour tout le monde et pourtant...pourtant les images suscitées par ces mots sont différentes pour chacun de nous. Elles le sont aussi en fonction de nos étapes de vie. Il y a quelques temps je me serai vu probablement seule sur un chemin dégagé en ligne droite, bordé par une campagne vaste, accueillante dont l'horizon se présentait avec une certaine neutralité. Aujourd'hui je vois mon parcours jalonné de galets émergeant de l'eau. J'oscille d'une pierre à l'autre en retombant (...)

Une mission de coeur

Depuis quelques jours les paysages sont maculés, ils me laissent penser qu'on est en basse montagne. Sur les hauteurs, à l'entrée du village, les collines dessinent habituellement un horizon verdoyant. Aujourd'hui, le gris, le blanc, tout se confond. Pendant que j'écris ces lignes, j'observe aussi du coin de l'oeil cette poule égarée qui laboure la couverture neigeuse du jardin. J'ai pas eu le coeur de la ramener après avoir constater ces derniers jours ses congénères mortes de froids et de négligence. Elle a une caisse plastifiée, une couverture, des graines sur le côté de la (...)

Epuisée

Un mois de folie s'achève et enfin on commence à souffler. Sur ces quatre dernières semaines on a entièrement vidé la maison et réaménagé le terrain tout en emménageant ici. Dès mes premiers pas dans cette maison je m'y suis sentie bien. Rien d'objectif ne vient justifier cette impression qui s'est confirmée ces deux dernières semaines. Je me sens dans un sas de bien être, de douce neutralité. Tout s'est boutiqué comme on l'avait souhaité où presque...et ce n'a pas été de tout repos. Depuis trois semaines on vit des journées double (pendant une dizaine de jour je suis (...)

Demain

Demain je fermerai la cabinet pour une petite semaine de vacances et quelles vacances!? Ce sera l'occasion de déménager...pour la 13ème fois! Les filles iront dormir pour la première fois chez papy et mamy. Cette fois ci je n'ai pas fait de cartons! Comme les copains ne peuvent pas venir (covid oblige!) et plutôt que de passer des semaines à tout emballer, vivre une journée à se casser le dos puis de nouveaux quelques semaines à tout remonter et réemmenager, on va tout faire au fur et à mesure sur trois semaines! Pièce par pièce, un peu chaque jour en espérant avoir suffisamment (...)

Et de deux...

On se croirait dans un mauvais film "L'armée des zombis 2". Petite phase anxiogène réactivée en écho au trama du dernier confinement qu'on s'est tous pris en pleine g... Cette fois, étrangement j'ai l'impression que rien n'a changé! Pourtant les chiffres sont déjà presqu'au double de morts qu'au dernier pic! On s'est simplement tous familiarisé avec la situation. C'est assez révélateur du système capitaliste dans lequel on est tous englué. Faire du fric même si pour cela on doit mettre une partie de la population sur l'hôtel des sacrifices. Tout le monde se dit naïvement (...)

Rappel à la réalité

Quand on a fait la visite de ce logement ma JJ était fraichement née, toute emmitouflée dans son cosy en ce début d'hiver. Tout était neuf, propre et promettait des prestations thermiques confortables pour la famille. Les grandes baies vitrées qui donnent sur le jardin apportaient encore plus d'ampleur à la grande pièce centrale... On n'a donc pas hésité une seconde. Il a bien fallu un ans pour nous installer et prendre nos marques! Arrivée dans le pays depuis tout juste un ans je changeais de nouveau pour une autre région. Les cours et les bébés m'ont tellement occupé que (...)

Mes premiers pas...

A mon arrivée les baies vitrées de ma salle de consultation étaient grandes ouvertes. Danielle à jeté un seau d'eau sur le trottoir et s'est présentée. J'ai pris une grande inspiration en ouvrant cette grosse porte sur laquelle j'ai vu mon nom! Après avoir posé mes affaires dans mon bureau j'ai fait une petite vidéo envoyée à mes proches pour leur partager la visite des lieux. Pas le temps de se laisser impressionner, le téléphone m'a de suite plongé dans la réalité d'action. Dernier tour dans la salle et la sonnette à annoncé mon premier patient. Moi qui pensait (...)

Veille de rentrée

Moment de bascule entre la détente, le recule des vacances et le renouveau actif qui s'annonce. Une ambiguïté émotionnelle, mélange d'excitation qui me pousse vers l'avant et de craintes qui me retiennent. Le tout couplé à la dimension familiale de ses ressentis, génère une tension croissante. A ce stade elle est juste perceptible et mesurable au rythme des tâches qui s'accélère. MPL à ses attributions pour une fois. Le gros du travail de l'année à déjà été produit cet été et la collaboration avec son nouveau collègue s'est révélé aisée. Ce sont les cours du soir (...)

Souvenirs d'enfance

Ce sont les dernières écritures devant mon bureau provisoire. Il se tient au milieu d’un tableau naturel. L’immense jardin de la propriété décline ses souffrances saisonnières avec son herbe jauni. Je me vois encore dans ce décore à 10 ans ! Courant et grimpant sur ses pins biscornus couchés partiellement. Ils ont ensuite retrouvé leur verticalité lors de leur croissance. La tempête de 99 les à ensuite tous balayé ! L’année suivante alors que je rendais visite à mes parents, j’ai aidé Mick à tronconner les chênes devant la maison et à replanté de suite un (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : février 2011, mars 2011, avril 2011, novembre 2012, janvier 2013, décembre 2013, janvier 2014, février 2014, mars 2014, avril 2014, mai 2014, juin 2014, juillet 2014, août 2014, septembre 2014, octobre 2014, novembre 2014, décembre 2014, janvier 2015, février 2015, mars 2015, avril 2015, mai 2015, juin 2015, juillet 2015, août 2015, septembre 2015, octobre 2015, novembre 2015, décembre 2015, janvier 2016, février 2016, mars 2016, avril 2016, mai 2016, juillet 2016, août 2016, septembre 2016, novembre 2016, décembre 2016, janvier 2017, mars 2017, mai 2017, juin 2017, juillet 2017, août 2017, septembre 2017, octobre 2017, novembre 2017, janvier 2018, février 2018, mars 2018, mai 2018, juillet 2018, août 2018, octobre 2018, novembre 2018, décembre 2018, janvier 2019, février 2019, mai 2019, juillet 2019, septembre 2019, octobre 2019, novembre 2019, février 2020, mars 2020, mai 2020, juin 2020, juillet 2020, août 2020, septembre 2020, novembre 2020, décembre 2020, janvier 2021, février 2021, mars 2021, avril 2021, juin 2021, septembre 2021, novembre 2021, décembre 2021, janvier 2022, mars 2022, juin 2022.